Trois centres culturel installés à Zagreb (l’Institut Français, Goethe-Institut Kroatien et l’Institut multidémia) organisent les 14 et 15 décembre 2013 à Zagreb un événement intitulé La philosophie Jour et  Nuit.

Ce projet est organisé dans le cadre de la célébration du 50ème anniversaire du Traité d’Elysée entre la France et l’Allemagne. 

Le projet est conçu comme une rencontre brève, mais intense avec la philosophie.

Le colloque Penser-avec constituera la partie centrale de ces journées. Trois philosophes éminents à l’échelle internationale (Alexander García-Düttmann, Marc Crépon et Peter Szendy) parleront de la relation entre la pensée française et allemande qui a determiné considérablement la philosophie contemporaine au niveau mondial.

Un speed-dating intitulé Tout ce que vous avez voulu savoir sur la philosophie… sera organisé ainsi qu’un projet innovant autour du philosophe Kant qui rapprochera son oeuvre de notre temps.

Le jour deviendra nuit avec la projection à minuit du film Histoire de ma mort du réalisateur espagnol Alberto Serra, lauréat du festival de Locarno cette année. La rencontre cinématographique entre Casanova et Dracula, les questions de la violence et de la révolution, de l’ancien et du nouveau seront les thèmes du „petit déjeuner philosophique“ avec Gil Anidjar qui aura lieu le lendemain et qui abordera l’histoire du sang comme point de départ d’une critique impitoyable du christianisme.

Et pour ne pas rester dans le domaine du langage et des images (philosophiques), Barbara Morgenstern nous offrira un concert de musique éléctronique au Centre de Danse.

Avec le soutien du fonds franco-allemand, du Ministère de la culture croate et de la Mairie de Zagreb

Tous les programmes sont gratuits 

 Programme: 

samedi, 14.XII.

Colloque Penser-avec ⁞ Zagrebačko kazalište mladih, Dvorana M. Polanec

17.00 Ouverture du colloque

17.15 Alexander García Düttmann: L’Impensé – la France et l’Allemagne dans la philosophie du XXème siècle (Das Ungedachte – Frankreich und Deutschland in der Philosophie des zwanzigsten Jahrhunderts).

18.30 Marc Crépon: L’origine de la loi, une lecture croisée de Derrida et Kafka. 

Conférences en allemand et en français avec traduction simultanée en croate. Débats en anglais.

 

La nuit de la philosophie ⁞ Dvorana Müller; Kino Europa

20.00 Tout ce que vous avez voulu savoir sur la philosophie. Speed dating et lectures avec Ankica Čakardić et Mara Daria Cojocaru. En anglais et croate.

Médiathèque de l’Institut Français

21.00 Kant au quotidien: 3D atelier avec Hanno Depner. En anglais.

Zagrebački plesni centar

22.30 Concert de Barbara Morgenstern

Kino Europa

00.00 Histoire de ma mort (r: Albert Serra, Espagne/ France 2013., 148’). Lauréat du festival de Locarno 2013. Sous-titré en croate.

 

Dimanche, 15.XII.

Médiathèque de l’Institut Français

10.30 Petit déjeuner philosophique avec Gil Anidjar ( à l’occasion du film Histoire de ma mort). En anglais.

Colloque Penser-avec ⁞ Zagrebačko kazalište mladih, Dvorana M. Polanec

12.00 Peter Szendy: Pax economica? Une lecture de Vers la paix perpétuelle de Kant. Conférence en français avec la traduction simultanée en croate. Débat en anglais.

13.30 Discussion générale en anglais: L’Europe sans destination.

 

Participants français:

Marc Crépon,  philosophe et traducteur, est directeur de recherche au CNRS et, depuis le 1erjuillet 2011, directeur du département de philosophie de l’École normale supérieure. Son travail se concentre sur la question des langues et des communautés dans les philosophies française et allemande, notamment celles de Nietzsche, de Franz Rosenzweig et de Jacques Derrida.

Marc Crépon est l’un des membres fondateurs de l’association Ars Industrialis.

 

Maître de conférence à Nanterre (Paris X) et conseiller à la Cité de la musique, Peter Szendy a enseigné auparavant à l’Université Marc Bloch de Strasbourg, tout en étant conseiller éditorial à l’Ircam de 1994 à 2001. Il est spécialisé dans l’esthétique de la musique, de la littérature, et du cinéma. Il est également l’auteur de livrets d’opéras ou d’œuvres vocales.

Szendy s’est d’abord consacré à une critique de l’écoute et de son histoire, dans la perspective d’une déconstruction des modèles romantiques ou modernistes. En caractérisant l’écoute comme « un vol toléré », son essai, Ecoute, une histoire de nos oreilles (2001), a suscité un certain débat sur les questions de copyright et de piratage. Élargissant cette réflexion aux rapports entre écoute et pouvoir, il propose, dans Sur écoute : esthétique de l’espionnage (2007), une archéologie de la surveillance auditive, à travers une lecture de textes de Bentham, Freud, Deleuze et Kafka, ainsi que par l’analyse de diverses séquences de Hitchcock, Lang, Coppola et De Palma. Un des concepts centraux de cette réflexion est la notion de « panacoustique », traduction auditive du « panoptique ».