Programme français:

 

DANS LA SOLITUDE DES CHAMPS DE COTON 

SAMEDI 07.12. – 17:00 (MUZEJ SUVREMENE UMJETNOSTI)

 

Réalisé par: Caroline Caccavale, Joseph Césarini • France • 2013

Continuité dramaturgique et direction d’acteurs : Jeanne Poitevin et Maxime Carasso, 

Chorégraphie : Thierry Thieu Niang, Musique : Jean-Marc Montera

Co-production Lieux Fictifs / Cie Alzhar / Marseille-Provence 2013 

Avec le soutien de la SACEM, du Parc de la Villette (WIP Villette) et de la Friche Belle de mai

installation vidéo

Cette oeuvre est une adaptation cinématographique du texte « Dans la solitude des champs de coton » de Bernard-Marie Koltès, interprétée par un groupe de 27 personnes détenues de la prison des Baumettes ou habitants de la ville de Marseille.

 

CAMILLE CLAUDEL 1915

DIMANCHE 08.12. – 19:30
Bruno Dumont • France • 2013 • 96 min

Hiver 1915. Internée par sa famille dans un asile du sud de la France – là où elle ne sculptera plus – chronique de la vie recluse de Camille Claudel, dans l’attente d’une visite de son frère, Paul Claudel.

 

LE THE OU L’ELECTRICITE

LUNDI 09.12. – 17:00
Jérôme le Maire • Belgique / Maroc / France • 2012 • 93 min

Une histoire épique de l’arrivée de l’électricité dans un village isolé et enclavé au coeur du haut atlas marocain. Durant plus de trois années, saison après saison, le réalisateur dévoir patiemment les contours de la toile qui se refermera inexorablement sur les habitants d’Ifri. Sous nos yeux se dessine l’image d’une modernité impitoyable à laquelle le petit village va être relié.

 

LES CHIENS ERRANTS

LUNDI 09.12. – 21:00
Tsai Ming Liang •
Taïwan / France • 2013 • 138 min
Un jeune père seul accompagné de ses deux enfants, est à la dérive dans un Taïwan devenu inhumain.

 

REDEMPTION

MARDI 10.12. – 20:30
Miguel Gomes • Portugal / Allemagne / France / Italie • 2013 • 26 min

Le film entremêle les monologues de quatre personnages distincts. L’un après l’autre, chacun se confie en voix off, tandis que défilent des images d’archives tournées en super-huit couleur et 16 millimètres noir et blanc.

 

LE DERNIER DES INJUSTES

MERCREDI 11.12. – 19:00
Claude Lanzmann • France / Autriche • 2013 • 218 min

1975. A Rome, Claude Lanzmann filme Benjamin Murmelstein, le dernier Président du Conseil Juif du ghetto de Theresienstadt, seul « doyen des Juifs* » à n’avoir pas été tué durant la guerre. Rabbin à Vienne, Murmelstein, après l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne en 1938, lutta pied à pied avec Eichmann, semaine après semaine, durant sept années, réussissant à faire émigrer 121.000 juifs et à éviter la liquidation du ghetto. 
Le film éclaire comme jamais auparavant la genèse de la solution finale, démasque le vrai visage d’Eichmann et dévoile sans fard les contradictions sauvages des Conseils Juifs. 

 

L’INCONNU DU LAC

PETAK 13.12. – 21:00
Alain Guiraudie • France • 2013 • 97 min

L’été. Un lieu de drague pour hommes, caché au bord d’un lac. Franck tombe amoureux de Michel. Un homme beau, puissant et mortellement dangereux. Franck le sait, mais il veut vivre cette passion.

 

ROLAND BLESSE

VENDREDI 13.12. – 23:00
Vincent Dieutre • France • 2013 • 122 min

A l’invitation d’un cente culturel, un réalisateur se rend en Sicile afin d’écrire et de filmer un drame « Pupi », les célèbres marionettes siciliennes. Le travail avance, de nouvelles rencontres le bouleversent, et son journal intime se colore peu à peu de sexe, de sang, sous le signe d’Orlando et des pantins épiques qu’il réanime. Malgré son regard documentaire lucide sur la Sicile Berlusconienne, les clichés se rebellent : Théâtralité des Pupi, Mafia omniprésente, homoérotisme refoulé et culte de la mort se révéleront être des poches tenaces de resistance à l’Empire, mais aussi, qui sait ? des pistes subtiles pour un réanchantement du monde…

 

HISTOIRE DE MA MORT (PROGRAMME SUPPLEMENTAIRE)

DIMANCHE 14.12. – 00:00
Albert Serra • Espagne / France • 2013 • 148 min

Casanova fait la connaissance d’un nouveau serviteur qui sera le témoin des derniers moments de sa vie. Quittant un château suisse aux ambiances galantes et libertines typiques du 18ème siècle, il passe ses derniers jours dans les terres pauvres et sombres de l’Europe septentrionale. Là-bas, son monde de mondanités et sa pensée rationaliste s’effondrent face à une force nouvelle, violente, ésotérique et romantique représentée par Dracula et son pouvoir éternel.