L’Association des écrivains croates, avec le soutien de l’Institut français de Zagreb,

présente le symposium :

 « L’Europe, continent de la vie interrogée »

en croate et en français, avec traduction simultanée

Dans la perspective des 20 ans de la revue « Le Messager européen », un symposium international et interdisciplinaire, intitulé «  L’Europe, continent de la vie interrogée », se tiendra le 28 et 29 novembre 2014, à la Maison des Journalistes à Zagreb (Perkovčeva 2). Participeront à cet évènement d’éminents philosophes, sociologues, historiens, écrivains et théoriciens de la culture. Dans le cadre de ce symposium, une table ronde sera organisée sur le thème « Une Europe de la culture et de la philosophie est-elle encore possible ? », ainsi qu’une présentation du « Messager européen » où l’on retrouve les textes des grandes figures intellectuelles qui ont pensé l’Europe, à l’instar d’Edmond Husserl, José Ortega y Gasset, Julien Benda, Jan Patočka, etc.

L’objectif du symposium est de débattre des questions fondamentales et d’évoquer les controverses relatives à l’acception de l’idée d’unité européenne, de la crise du projet politique tel qu’il s’exprime dans les différents cercles théoriques. Il s’agit aussi de promouvoir d’autres approches possibles pour réfléchir aux outils intellectuels permettant de mieux appréhender les défis que posent les progrès technologiques et scientifiques, la globalisation économique, les conflits entre aspirations politiques en faveur d’un puissant fédéralisme et appels à restaurer la souveraineté des États-nations, ainsi que de redonner du sens à la culture cernée aujourd’hui par la banalisation et la reproduction à l’infini que favorisent les nouvelles technologies et les médias.

« L’Europe, continent de la vie interrogée », telle est l’expression choisie par l’un des derniers grands penseurs de l’Europe, le philosophe tchèque et dissident Jan Patočka. Sa vision du devenir de cet espace spirituel nous conduit à réfléchir sur la capacité de l’Europe d’aujourd’hui à rebondir face à la stagnation, à la crise et aux doutes qui la touchent. L’Europe peut-elle retrouver la volonté et la capacité de faire de la culture son référent ?

Les thématiques de ce symposium seront :

  1. Les fondements historiques de l’idée de l’Europe : la contemporanéité des concepts tels que : la cité, la république, l’État-nation et le nouvel empire
  2. La crise des projets politiques actuels : du fédéralisme renforcé à l’aspiration au retour de l’État-nation.
  3. L’identité philosophique et culturelle de l’espace européen
  4. Éthique, responsabilité et univers technique : L’Europe comme « souci de l’âme »

Intervenants : Alain Finkielkraut, Alexandra Laignel-Lavastine, David Engels, Obrad Savić, Ugo Vlaisavljević, Dean Komel, Neven Šimac, Goran Starčević, Dražen Katunarić et Žarko Paić.

 

Programme du symposium : « L’Europe, continent de la vie interrogée »

Vendredi 28 novembre

10h

Introduction par l’ambassadeur de France en Croatie, Madame Michèle Boccoz

Mots de bienvenue du président de l’Association des écrivains croates, Monsieur Nikola Petković

10h15 – 10h45

Alain Finkielkraut : « L’Europe entre héritage et construction »

10h45 – 11h15

Alexandra Laignel-Lavastine : « La dissidence peut-elle encore nous aider à penser l’Europe ? »

11h15 – 11h45

Discussions

11h45 – 12h

Pause

12h – 12h30

Žarko Paić : « Logos, imperium, apocalypse: L’Europe au temps de la puissance planétaire »

12h30 – 13h

Dražen Katunarić : « La maison Europe – Lecture d’une transformation urbaine, retour sur une controverse à travers l’exemple du nouveau bâtiment de l’académie de musique »

13h – 13h30

Discussions

15h45 – 16h15

David Engels : « Le déclin. La crise de l’Union européenne et la chute de la République romaine. Quelques analogies»

16h15 – 16h45

Dean Komel : « L’Europe : 25 années de passion entre passé et avenir »

16h45 – 17h15

Discussions

Pause 

17h15 – 17h45

Ugo Vlaisavljević : « La campagne politique secrète de Husserl en faveur de l’Europe : nouvelle lecture de la conférence de Vienne »

17h45 – 18h15

Obrad Savić : « L’Europe après Derrida »

18h15 – 18h45

Neven Šimac : « Identité croate et intégration européenne »

18h45 – 19h20

Discussions

 

Samedi 29 novembre

10h – 10h45

Présentation du livre d’Alain Finkielkraut : « Un cœur intelligent »

Participants: Ingrid Šafranek, Alain Finkielkraut

Le mot de l’éditeur : Dražen Katunarić

Pause

11h15 – 13h

Table ronde : « Une Europe philosophique et culturelle  est-elle encore possible ? »

Modéré par : Luc Lévy

Participants : Alain Finkielkraut, Alexandra Laignel-Lavastine, David Engels, Obrad Savić, Ugo Vlaisavljević, Dean Komel, Dražen Katunarić, Žarko Paić, Goran Starčević et Neven Šimac

 

18h

Présentation de la revue « Le Messager européen » numéro 18

Participants : Alexandra Laignel-Lavastine, Žarko Paić et Dražen Katunarić

Biographies des intervenants :

 

Alain Finkielkraut

Alain Finkielkraut  est né le 30 juin 1949, à Paris.

Élève de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud-Lyon, agrégé de Lettres modernes, il est professeur à l’École polytechnique. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur la littérature, l’amour, la modernité, la judaïté, le nationalisme, la colonisation. Il défend l’idée de transmission, d’héritage, de tradition, ainsi que l’esprit des humanités, la notion d’identité et la redécouverte du sens du tragique. Il se dit « à la fois classique et romantique ». Il s’est exprimé sur l’antisémitisme et le racisme, sur le multiculturalisme, sur les failles du système éducatif français qui conduisent à la marginalisation des enfants de l’immigration, sur les guerres de l’ex-Yougoslavie. Il est notamment l’auteur d’ « Un cœur intelligent », traduit en croate par la maison d’édition Litteris.

Alain Finkielkraut a été élu à l’Académie française le 10 avril 2014.

 

Alexandra Laignel-Lavastine

Alexandra Laignel-Lavastine est historienne, philosophe et essayiste, née à Paris le 17 octobre 1966. Elle est spécialiste du totalitarisme et de l’histoire intellectuelle et politique des pays de l’Europe centrale et orientale au XXe siècle. Considérée par Jorge Semprún comme « une remarquable analyste des traditions culturelles de l’autre Europe » (L’Homme européen, Plon, 2006), Alexandra Laignel-Lavastine est aussi une historienne de la Shoah. Alexandra Laignel-Lavastine a par ailleurs publié de nombreux articles dans diverses revues, dont Le Débat et Les Temps modernes, et contribué à une vingtaine d’ouvrages collectifs.

Elle est l’auteur notamment de « Esprits d’Europe : Autour de Czeslaw Milosz, Jan Patočka, István Bibó (Sciences Humaines et Essais) ».

 

David Engels

David Engels, né le 27 août 1979 à Verviers, est un historien belge, actuellement professeur à l’Université libre de Bruxelles. Engels s’est spécialisé dans l’histoire de la religion romaine et des institutions de l’empire des Séleucides, ainsi que dans l’histoire des réceptions de l’Antiquité et de la philosophie de l’histoire. Dans son livre « Le déclin », Engels compare systématiquement, à l’aide de douze indicateurs, divers aspects de la construction de l’identité collective de l’Union européenne avec des symptômes de crise de la république romaine tardive.