Dislocated Unity (Slovénie/Croatie): „WO“

Porte 27 (Macédoine/France): „Je me réveille pour mourir“

 

Dans le cadre du Festival du nouveau cirque

Durée: 50 min

Prix: 50 kn

Première

 

En l’absence d’une véritable formation dans le domaine du cirque en Europe du sud-est, de nombreux artistes se forment dans les écoles de l’Europe occidentale. Le Centre National des arts du cirque à Châlons-en-Champagne est l’une des hautes écoles consacrées au cirque les plus reconnue.  Au cours de la Soirée des petites formes deux artistes diplômés du CNAC seront présentés : Dana Auguštin et Vasil Tasevski.

Liés par cette appartenance à un espace géographique commun, ils sont également liés par un esprit véritablement innovant – ils ont tous les deux introduit dans le vocabulaire du cirque de nouvelles techniques jamais utilisées auparavant: Dana à travers une approche unique, presque alpiniste, à l’acrobatie aérienne  tissu et Vasil par l’acrobatie sur une sphère metallique appelée topka.

„Je me réveille pour mourir / Je me rase, je m’habille, je me chausse /C’est mon dernier jour : un jour/ traversé de nul pressentiment / Tout marche comme d’habitude /Je sors dans la rue. Je vais mourir / Je ne mourrai pas tout de suite. Une journée entière s’ouvre devant moi… “ Ces vers du poème „Mort dans l’avion“ de Carlos Drummond de Andrade, l’un des plus grands poètes brésiliens, ont inspiré la performance „Je me réveille pour mourir“ de la compagnie franco-macédonienne Porte 27, spécialement créée pour le Festival du nouveau cirque.

Avant son entrée au CNAC, Vasil Tasevski s’est formé au Centre des arts du cirque de Balthazar à Montpellier. Il est attiré par des expressions artistiques diverses qui vont du cirque jusqu’à l’art vidéo ou la photographie.