Conférence en Anglais

Si, pour atténuer les effets du réchauffement climatique, la réduction des émissions de gaz à effet de serre est une absolue nécessité, les États doivent également anticiper les inéluctables conséquences de ces changements climatiques.

Si l’on devine les conséquences environnementales (comme l’érosion côtière ou la désertification), il est plus difficile de mesurer les enjeux  politiques des bouleversements climatiques : multiplication des conflits armés pour le contrôle des ressources naturelles, déplacement de populations, etc.

Le changement climatique aura inévitablement des conséquences géopolitiques ainsi que sur l’économie mondiale.

Les États de l’Union européenne doivent donc anticiper et particulièrement la Croatie, vulnérable de par son caractère maritime et  son économie orientée vers le tourisme.

Cette conférence sera animée par :

•             François GEMENNE est chercheur qualifié du FNRS à l’Université de Liège (CEDEM) et à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (CEARC).  Spécialiste des questions de géopolitique de l’environnement, il est aussi expert associé au CERI – Sciences Po, où il participe à la création du nouveau programme de recherche « Politiques de la Terre ». Il enseigne également les politiques d’environnement et les migrations internationales à Sciences Po Paris et Grenoble, à l’Université de Paris 13 et à l’Université Libre de Bruxelles.

Ses recherches sont essentiellement consacrées aux migrations et aux déplacements de populations liés aux changements de l’environnement, notamment aux catastrophes naturelles, ainsi qu’aux politiques d’adaptation au changement climatique.

En présence de Katarina CSEFALVAYOVA, chercheur slovaque, qui travaille notamment sur les changements climatiques et problématiques migratoires.

La conférence sera ouverte par Madame Michèle BOCCOZ, Ambassadeur de France à Zagreb