Presentation de la traduction croate du livre

Prix Goncourt en 1990

Editions Alfa, 2014, traduit par Ana Buljan

Dans le cadre des Entretiens littéraires zagrébois

Il s’agit d’une biographie de la famille de l’auteur. Celui-ci fait le récit de son histoire familiale et le portrait des membres de sa famille.  Le récit n’est pas construit selon un ordre chronologique . En effet , l’auteur « promène » le lecteur d’anecdotes en anecdotes , de personnages en personnages , en ne donnant que très peu de repères chronologiques précis. Il s’agit d’un livre  sur la vie , la mort (celles des personnages structurent complètement le récit), le temps, la famille et la mémoire, aussi bien familiale qu’individuelle. La Grande-Guerre est mise de côté pendant la quasi-totalité du livre. En effet , elle n’est réellement abordée que dans les dernières parties , les plus courtes. Le quotidien et la mort des personnages de la famille, racontées dans la totalité du livre , sont influencés par la Grande Guerre. Le lecteur ne prend conscience de cette influence qu’à la fin du livre . Cela renforce toute l’intensité du récit.