Presentation de la traduction croate du livre

Gilles Rozier et Seid Serdarević présenteront le livre (traduction simultanée).

Octobre 1942. Chil Rajchman a 28 ans quand il est déporté à Treblinka. Il échappe à la chambre à gaz en devenant tour à tour trieur de vêtements, coiffeur, porteur de cadavres ou « dentiste ». Le 2 août 1943, il participe au soulèvement du camp et s’évade. Après plusieurs semaines d’errance, le jeune homme se cache chez un ami près de Varsovie. Dans un carnet, il raconte ses dix mois en enfer. À la Libération, il est l’un des 57 survivants parmi les 750 000 Juifs de Treblinka. Aucun camp n’avait été aussi loin dans la rationalisation de l’extermination de masse. Ce texte, publié pour la première fois, est unique. Écrit dans l’urgence, avant même la victoire sur les nazis, il s’inscrit parmi les plus grands.

Diplômé de l’Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec), Gilles Rozier est également l’auteur d’une thèse de littérature yiddish. Romancier et poète il se consacre à la préservation d’une culture menacée par l’oubli, celle des Juifs d’Europe de l’Est. Après avoir tenu les rênes de la bibliothèque Medem, il fonde la Maison de la culture yiddish en 2003. Auteur de nombreux romans Par-delà des monts obscursMoïse fictionLa Promesse d’Oslo, Projections privées... Son roman Un amour sans résistance,  publié e2003, a été traduit dans 13 pays.