er – 10 décembre 2017 – Pula

Les écrivains Sylvain Prudhomme, Gauz, Kaouther Adimi, Maryam Madjidi et Adrien Bosc seront les invités de la 23ème édition de la Foire du livre de Pula dans le cadre du programme spécial « A propos » qui mettra à l’honneur les nouvelles voix des littératures française et francophone. Une belle occasion de rencontrer cette nouvelle génération d’auteurs et d’entendre leur vision de la France et du monde d’aujourd’hui. Nous vous invitons par ailleurs à retrouver les livres de ses auteurs sur la plateforme numérique Culturethèque ! (www.culturetheque.com)

Plus d’informations sur le focus « A propos » ici : http://www.sanjamknjige.hr/en/2017/teme/a-propos/

 

SYLVAIN PRUDHOMME

Sylvain Prudhomme

Sylvain Prudhomme est né en 1979 à La Seyne-sur-Mer. Il grandit à l’étranger (Niger, Burundi, Île Maurice) avant de venir étudier les Lettres à Paris. Après trois ans d’enseignement à l’université, il anime des ateliers d’écriture. Il est agrégé de lettres modernes.
Il part recueillir des contes dans le nord du Bénin (Contes du pays tammari, Karthala, 2003), participe à la création de la revue Geste. Il est également l’auteur de Les matinées d’Hercule (Serpent à Plumes, 2007), monologue romanesque sur le thème de l’homme qui dort et du voyage immobile et de Le Tanganyika Project (Léo Scheer, 2010). Son dernier roman, Là, avait dit Bahi (L’Arbalète Gallimard), a reçu le prix Louis Guilloux 2012.

Il publie en 2014 Les grands qui a été élu « Révélation française de l’année 2014 » par le magazine Lire. Paru en 2016, Légende (éd. L’Arbalète, Gallimard) a été finaliste du Grand prix de l’Académie française.

 

 

GAUZ Gauz

Gauz est le nom d’auteur d’Armand Patrick Gbaka-Brédé, né à Abidjan (Côte d’Ivoire) en 1971. Photographe, scénariste, rédacteur en chef d’un journal économique satirique ivoirien, il est l’auteur d’un roman Debout-Payé, publié à Paris en 2014, aux éditions Le Nouvel Attila. Ce roman est salué par la critique, notamment pour la qualité de son style d’écriture, de ses satires sociales et de son humour.

Debout-Payé est le roman d’Ossiri, étudiant ivoirien devenu vigile après avoir atterri sans papier en France en 1990. Un portrait drôle, riche et sans concession des sociétés française et africaine, et un témoignage inédit de ce que voient vraiment les vigiles sous leur carapace. Il a reçu de nombreux prix: Prix des libraires Gibert Joseph 2014, Meilleur premier roman français de l’année 2014 au classement annuel des Meilleurs livres de l’année du magazine Lire, Grand prix Kaïlcedra des lycées et collèges à Abidjan, Prix littéraire des lycéens, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle en Yvelines (palmarès 2015-2016)

 

KAOUTHER ADIMI

Adimi

Titulaire d’une licence de langue et littérature françaises obtenue en Algérie, elle est diplômée en lettres modernes et en gestion des ressources humaines à Paris où elle vit et travaille depuis 2009.

Ses nouvelles ont été distinguées à deux reprises par le prix du jeune écrivain francophone de Muret (2006 et 2008) et par le prix du FELIV (Festival international de la littérature et du livre de jeunesse d’Alger) en 2008.

L’Envers des autres, son premier roman publié en mai 2011 aux éditions Actes Sud a auparavant été édité en juin 2010 en Algérie par les éditions Barzakh sous le titre Des ballerines de Papicha. Elle a obtenu le Prix de la Vocation en 2011.

En 2016, paraît son deuxième roman Des pierres dans ma poche aux éditions du Seuil (Publication Barzakh en novembre 2015). Il a bénéficié d’un succès critique et de sélections sur de nombreuses listes de prix.

Nos richesses, le roman d’une librairie de légende, à Alger, des années 1930 à nos jours, est paru en 2017. Ce dernier roman, qui rend hommage au libraire Edmond Charlot, figurait sur les listes des grands prix d’automne dont le Goncourt, le Renaudot et le Femina. Il vient récemment d’être distingué par le prix Renaudot des lycéens et le prix du Style 2017.

 

MARYAM MADJIDI

Madjidi2

Maryam Madjidi naît en Iran mais quitte le pays en 1986. Sa famille s’installe en France, à Paris puis à Drancy. Elle entreprend ensuite des études de lettres à la Sorbonne et rédige un mémoire de maîtrise en littérature comparée qui porte sur deux auteurs iraniens : le poète Omar Khayyâm et le romancier Sadegh Hedayat. Elle enseigne ensuite les lettres et la langue française à des collégiens et lycéens. À l’âge de vingt-trois ans, elle décide de retrouver son pays natal en y retournant durant l’été 2003, puis s’installe plusieurs années en Chine et en Turquie où elle enseigne le FLE (français langue étrangère) avant de revenir vivre en France.

A son retour à Paris, elle intervient à la maison d’arrêt de Nanterre pour y enseigner le français aux détenus et, depuis février 2016, elle travaille en tant qu’enseignante de FLE pour la Croix-Rouge française auprès des mineurs isolés étrangers.

Se consacrant à l’écriture, son premier roman, Marx et la Poupée paru en janvier 2017, est récompensé en mai 2017 par le prix Goncourt du premier roman et, en juin 2017, par le prix du roman Ouest-France Étonnants Voyageurs.

Dans ce roman, à travers les souvenirs de ses premières années, Maryam raconte l’abandon du pays, l’éloignement de sa famille, la perte de ses jouets – donnés aux enfants de Téhéran sous l’injonction de ses parents communistes -, l’effacement progressif du persan au profit du français qu’elle va tour à tour rejeter, puis adopter frénétiquement, au point de laisser enterrée de longues années sa langue natale. Dans ce récit qui peut être lu comme une fable autant que comme un journal, Maryam Madjidi raconte avec humour et tendresse les racines comme fardeau, rempart, moyen de socialisation, et même arme de séduction massive.

 

ADRIEN BOSC

BOSC_ADRIEN__Credits_Benjamin_Colombel_2014.jpg.360x0_q85

Adrien Bosc est né à Avignon en 1986. Il a fondé les Éditions du Sous-Sol qui publient les revues Feuilleton et Desports.

Constellation, sorti en  2014, est son premier roman ; il a pour sujet l’avion Lockheed Constellation du vol Paris-New-York Air France qui s’écrase le 27 octobre 1949 sur le Pico de Vara, une montagne de l’île São Miguel, dans l’archipel des Açores, avec 48 passagers et membres d’équipage dont Marcel Cerdan et la violoniste Ginette Neveu. Le roman est dans les premières sélections du prix Goncourt, du grand prix du roman de l’Académie française,du prix Renaudot, du prix de Flore, du grand prix des lectrices de Elle, et figure parmi les quatre finalistes du prix Jean-Giono.

Pour ce roman, Adrien Bosc reçoit en septembre 2014 le prix littéraire de la Vocation et en octobre le Grand prix du roman de l’Académie française.

En janvier 2016, il est nommé directeur adjoint en charge de l’édition, aux côtés de Ludovic Rio, aux éditions du Seuil.

 

 

CALENDRIER DES RENCONTRES

 

Vendredi 1er décembre – 18h

Présentation de l’édition croate de  « Les Grands » (Veliki – Vuković & Runjić) de Sylvain Prudhomme en présence de l’auteur et de la traductrice (Mme Ursula Burger)

 

Samedi 2 décembre – 19h

Présentation de l’édition croate de  Debout-payé (Čovjek-Stup – Sandorf) de Gauz en présence de l’auteur, de la traductrice (Mme Nataša Medved) et de l’éditeur (M. Ivan Sršen)

 

Dimanche 3 décembre – 12h

Rencontre sur le thème de “Regards africains sur la France”  avec la participation des auteurs français Sylvain Prudhomme et  Gauz

 

Samedi 9 décembre – 17h

Rencontre sur le thème des “nouvelles voix féminines de la littérature » avec la participation des auteures  Kaouther Adimi et Maryam Madjidi

 

Samedi 9 décembre – 18h

Présentation de l’édition croate de  Constellation (Konstelacije – Geopoetika) de Adrien Bosc en présence de l’auteur, de l’éditeur et de la traductrice (Mme Nataša Medved).

 

Programme complet de la Foire du livre de Pula : http://www.sanjamknjige.hr/en/2017/home/