PROGRAMME FRANCAIS:

 

Lundi 17 mars

 

19:00 Le procès de Jeanne d’Arc, 1962 r/sc: Robert Bresson, fiction, noir et blanc, 35 mm, 88 min

Avec: Florence Delay (Jeanne d’Arc), Jean-Claude Fourneau (l’évèque Cauchon), Roger Honorat (Jean Beaupere), Marc Jacquier (Jean Lemaitre), Jean Gillibert (Jean de Chatillon)

Evocation, parmi une dizaine, du procès de la célèbre pucelle d’Orléans où Robert Bresson s’est servi de textes authentiques du procès de condamnation, de dépositions et témoignages du procès de réhabilitation.

 

21:00 Les dames du Bois de Boulogne, 1945; r: Robert Bresson; sc: Robert Bresson, Jean Cocteau (d’après “Jacques le fataliste »), fiction, noir et blanc, 35 mm, 84 min

Avec: María Casares (Hélène), Paul Bernard (Jean), Elina Labourdette (Agnès), Lucienne Bogaert (gđa. D), Jean Marchat (Jacques)

La vengeance exercée à l’encontre de Jean qui ne l’aime plus, par Hélène, sa maîtresse. Elle machine de lui faire connaître, rencontrer, aimer Agnès, dont la mère a eu des revers de fortune et qui vit des libéralités de certains messieurs. Hélène amène Jean au mariage pour lui révéler alors que sa femme n’est qu’une « grue ». 

 

Mardi, 18 mars

 

19:00 Mon oncle, 1958.; r/sc: Jacques Tati, fiction, 116 min

Avec: Jacques Tati (M. Hulot), Jean-Pierre Zola (Charles Arpel), Adrienne Servantie (Mme Arpel), Lucien Frégis (M. Pichard), Betty Schneider (Betty)

Le petit Gérard aime passer du temps avec son oncle, M. Hulot, un personnage rêveur et bohème qui habite un quartier populaire et joyeux de la banlieue parisienne. Ses parents,
M. et Mme Arpel, résident quant à eux dans une villa moderne et luxueuse, où ils mènent une existence monotone et aseptisée. Un jour que Gérard rentre d’une énième virée avec son oncle, M. Arpel prend la décision d’éloigner son fils de M. Hulot. Il tente alors de lui trouver un travail dans son usine de plastique, tandis que sa femme lui organise un rendez-vous galant avec l’une de leurs voisines…

 

21:00 Jour de fête, 1949; r: Jacques Tati: sc: Jacques Tati, Henri Marquet, René Wheeler, fiction, couleur, 76 min 

Avec: Guy Decomble (Roger), Jacques Tati (François, facteur), Paul Frankeur (Marcel), Santa Relli (femme de Roger), Maine Vallée (Jeannette)

Des forains s’installent dans un calme village. Parmi les attractions se trouve un cinéma ambulant où le facteur découvre un film documentaire sur ses collègues américains. Il décide alors de se lancer dans une tournée à « l’américaine ».

 

Mercredi, 19 mars

 

19:00 Les vacances de M. Hulot, 1953; r: Jacques Tati,; sc: Pierre Aubert, Jacques Lagrange, Henri Marquet, Jacques Tati, 83 min

Avec: Jacques Tati (M. Hulot), Nathalie Pascaud (Martine), Micheline Rolla (tante), Valentine Camax (Anglaise), Louis Perrault (Fred)

L’été est arrivé. Au volant de sa vieille guimbarde pétaradante, monsieur Hulot, célibataire dégingandé et farfelu, gagne le littoral breton, où il a loué une chambre dans une paisible station. A peine a-t-il franchi la porte de l’Hôtel de la Plage qu’il provoque catastrophe sur catastrophe. Plein de gentillesse et de bonne volonté, mais maladroit comme il n’est pas permis, il sème la zizanie dans l’hôtel et le désordre dans le quotidien de ses pensionnaires, qui ne demandent, eux, qu’à goûter un peu de calme et de tranquillité. Seule une vieille dame anglaise – sans doute indigne – semble apprécier sa compagnie…

 

21:00 Cet obscur objet du désir, 1977; r: Luis Buñuel; sc: Luis Buñuel, Jean-Claude Carrière (d’après le roman de Pierre Louÿs), 102 min

Avec: Fernando Rey (Mathieu), Carole Bouquet (Conchita), Ángela Molina (Conchita), Julien Bertheau (juge), André Weber (valet)

Lors d’un voyage en train, un quinquagénaire distingué, se met à raconter son histoire à ses compagnons de voyage intrigués. Tout a commencé lors de la vague d’attentats terroristes organisés par le GAREJ (Groupe Armé Révolutionnaire de l’Enfant Jésus). Mathieu, c’est le nom du barbon, est séduit par la beauté de sa nouvelle femme de chambre; il est veuf et lui fait une cour empressée, qu’elle repousse en arguant de sa virginité. Il la perd de vue puis la retrouve dans diverses occasions…Le récit et le voyage de Mathieu continuent, émaillés d’incidents étranges.

 

Jeudi, 20 mars

 

19:00 Belle de jour, 1967; r: Luis Buñuel; sc: Luis Buńuel, Jean-Claude Carrière (d’après le roman de Joseph Kessel); 101 min

Avec: Catherine Deneuve (Séverine Serizy), Jean Sorel (Pierre Serizy), Michel Piccoli (Henri Husson), Geneviève Page (Mme Anais), Pierre Clémenti (Marcel)

Epouse d’un jeune interne des hopitaux, Pierre, Severine n’a jamais trouvé un véritable plaisir auprès de lui. Un des amis du ménage, play-boy amateur de call-girls, lui glisse un jour l’adresse d’une maison clandestine. Troublée, Severine ne résiste pas à l’envie de s’y rendre et ne tarde pas à devenir la troisieme pensionnaire de Mme Anais. Elle y est appelée Belle de jour car ses visites surviennent chaque après-midi de deux à cinq heures.

Lauréat du Lion d’or au Festival de Venise en 1967. 

 

21:00 Prénom Carmen, 1983; r: Jean-Luc Godard; sc: Anne-Marie Miéville, 85 min

Avec: Maruschka Detmers (Carmen X), Jacques Bonnaffé (Joseph Bonnaffé), Myriem Roussel (Claire), Hippolyte Girardot (Fred), Christophe Odent (chef)

Histoires d’amours entre Carmen X et son complice Joseph. Un jeu dangereux orchestré par Beethoven et Jean-Luc Godard.