Skip to Content

Archéologie

1. « Villae de l’Adriatique Orientale »

Dans le cadre d’une collaboration développée entre le CNRS (le Centre Camille Jullian/ Aix-Marseille), l’Ecole Française de Rome, l’Université  Paris-Est du coté français et l’Institut Archéologique de Zagreb du côté croate, les partenaires ont déjà réalisé deux campagnes de fouilles (en 2015 et 2016) sur le site de Bunje sur l’île de Brac. Les recherches ont été concentrées sur l’étude d’une villa dotée de structures de production de produits alimentaires (vin, huile d’olive…) afin de mieux connaitre la situation économique sur ce territoire à l’époque romaine (IIe s.av. J.-C. – IIe s. ap. J.-C.).

Encouragés par les premiers résultats qui ont fait l’objet d’une publication commune en 2017, les chercheurs souhaitent terminer la fouille de cette villa et parallèlement mettre en place des programmes de prospections accompagnés de sondages sur les îles principales de Brač, Hvar, Korčula et Vis. Ces travaux feront l’objet de divers colloques et publications. A moyen terme ce projet devrait  contribuer à l’établissement d’une carte des vestiges des « villae » sur le territoire de la Dalmatie centro-méridionale. 

Les données obtenues par ces recherches permettront aux scientifiques d’argumenter sur les modalités de l’exploitation économique de ce territoire et de renforcer la compréhension de l’exploitation économique de la Dalmatie centrale et méridionale qui ne bénéficie encore pas d’études approfondies sur ces questions.

 

2. Programme « Adriboats »

Le Centre Camille Jullian (Université Aix-Marseille) et l’Université de Zadar collaborent, depuis 2009, sur le projet: « Navires et navigation en Dalmatie romaine : recherches d’archéologie maritime et navale à Caska (île de Pag), dans le cadre du premier programme quadriennal. Les recherches sur ce site ont permis de découvrir des vestiges de plusieurs bateaux cousues mais aussi d’effectuer d’important travail de terrain sur son contexte portuaire. Ces recherches ont également mis en évidence d’autres données essentielles sur la construction des bateaux grâce à la découverte de trois épaves romaines en Istrie : Pula 1 et Pula 2 et à Zambratia, qui représente à ce jour, le plus ancien bateau cousu de Méditerranée. Le partenariat avec le Musée archéologique d’Istrie a été particulièrement important dans la mise en place des fouilles en Istrie. Egalement, une nouvelle collaboration avec l’Institut de conservation croate a été initiée autour d’une étude d’une barque de fond plat découverte dans la rivière Kupa, près de Karlovac.

Le nouveau programme, démarré en 2015, intitulé : « ADRIBOATS – Navires et navigation en Adriatique orientale dans l’Antiquité », poursuivra  en 2017 les travaux de recherche sur les trois sites à savoir : Caska, Premantura et Kamensko.

Le développement des recherches sur plusieurs sites en Croatie est essentiel pour comprendre et interpréter les différentes techniques de construction navale de l’Adriatique orientale mais aussi dans les espaces fluviaux.

Un volet important de ce projet représente la valorisation des résultats des recherches. Une exposition sur l’épave de Zambratija est en cours de préparation et sera présentée au Musée archéologique de Pula, au printemps 2017. Le poste accordera un soutien financier pour la publication du catalogue de l’exposition  en quatre langues (fr.,cro., it., angl.)

Les étudiants français et croates sont nombreux à participer à des travaux de fouilles ainsi qu’à des sessions de formations organisées par les responsables du projet,  Mme Giulia Boetto et Mme Irena Radic Rossi. Une nouvelle édition de l’école d’été sur la culture maritime et navale Méditerranéenne sera organisée en juin à Dubrovnik ainsi que le 3ème atelier du programme de recherche AdriaS de l’Université de Zadar, soutenu par la Fondation scientifique croate, dont le Centre Camille Jullian est partenaire principal.

 

3. « Les villea maritimes d’Istrie romane »

Les recherches archéologiques franco-croates sur l’Istrie romaine ont commencé en 1994 et avaient porté au départ seulement sur le site de Loron. Au fil des années, elles se sont diversifiées et étendues sur un vaste secteur de l’Istrie, grâce à l’association de nouvelles équipes, notamment Centre Camille Jullian, l’Ecole Française de Rome et l’Université de Padoue. 

Le projet intitulé « Les villae maritimes d’Istrie »,  mis en place en 2012 sous la direction de Mme Marie-Brigite Carre, a succédé au programme « L’Istrie et la mer », dirigé par le professeur Francis Tassaux, de l’Université de Bordeaux.

Dans son deuxième programme quadriennal, les équipes de recherche continueront à étudier l’environnement et l’exploitation des ressources naturelles sur les deux sites : Loron/SantaMarina, en mettant un accent particulier sur la rédaction d’une publication et la formation  des jeunes scientifiques impliqués dans le projet.

Du côté croate, la mission repose sur un partenariat avec le Musée territorial du Parentin (Zavičajni muzej Poreštine) titulaire de l’autorisation de fouille, en concertation avec le ministère de la Culture de Croatie qui finance en partie les fouilles et prend en charge les coûts de conservation et de mise en valeur du site. Les Universités de Zagreb et de Zadar ainsi que le Musée archéologique de Zagreb participent également au projet. 

La formation de jeunes chercheurs croates des Universités de Zagreb et de Zadar représente une activité essentielle du projet. Les chercheurs et étudiants participent à des missions d’expertise, aux colloques et journées d’études afin de faire le point sur l’avancement des travaux et sur les perspectives de recherche.

 

4.Le Monastère Saint-Pierre d’Osor – l’île de Cres et le monachisme insulaire dans l’archipel du Kvarner

L’intérêt scientifique initial de ce projet initial portait sur le site du monastère Saint-Pierre d’Osor, situé sur l’île de Cres, notamment son église abbatiale dont on conserve des vestiges en élévation. Bien que l’édifice soit considéré comme le monastère historiquement le plus important de l’archipel du Kvarner, les recherches ont démontré qu’il s’inscrit dans un mouvement de fondation monastique au XIème siècle. Le programme a été donc élargi et s’intéresse désormais aux monastères insulaires dans l’archipel de Kvarner, notamment au monastère Saint-Pierre d’Ilovik et aux sites de Martinscica et de Mirine-Fulfinum. Ainsi, les prospections effectuées entre les 2010 et 2016 ont apporté une riche documentation archéologique sur 11 sites dont 3 inédits. Les recherches du terrain ont permis d’en évaluer le potentiel archéologique et de préciser des pistes de recherches qui sont poursuivies dans le cadre d’actuel programme quadriennal, débuté en 2015.

L’année 2017 sera concentrée à nouveau autour des sites de Saint-Pierre d’Osor et de Martinšćica sur l’île de Cres, de Mirine-Fulfinum sur l’île de Krk. Cependant la campagne 2017 sera la dernière consacrée aux recherches de terrain. L’abondance de la documentation recueillie sur l’église Saint-Pierre et son environnement conduit les chercheurs à engager  un travail de synthèse et d’élaboration d’une monographie consacrée aux recherches menées sur Osor depuis 2006. La publication prévue en deux tomes sera coéditée par le Centre IRCLAMA et l’École française de Rome.

Ce projet est le fruit d’un partenariat de longue date entre l’UMR Artehis, CNRS, Dijon, représenté par M. Sebastien Bully et l’Université de Zagreb/ Faculté des lettres représentée par M. Miljenko Jurkovic. Les recherches sur l’île de Cres ont débuté en 2006 mais sont soutenues à travers le premier programme quadriennal du MAE depuis 2010. L’Ecole Française de Rome soutient ce projet depuis 2012.

Ce partenariat est également précieux pour la formation de jeunes chercheurs français et croates pour lesquels le chantier d’Osor représente un lieu de stage de fouille.  Un atelier doctoral en partenariat avec l’Ecole française de Rome a été organisé sur l’île de Krk avec la participation de 20 jeunes doctorants, stagiaires et étudiants qui ont eu l’occasion de se familiarise avec les différents outils méthodologiques comme archéologie du bâti, prospections géophysiques, imagerie 3D etc.  

Archives